Lego

Lego fait son écolo et récupère vos anciennes briques pour les donner aux écoles

Désormais soucieux de l’impact de ses petites briques en plastique sur l’environnement, Lego vient de lancer l’initiative Replay. L’objectif du projet est simple : récupérer les anciens jouets que les utilisateurs veulent bien renvoyer à l’entreprise, afin de les redistribuer aux écoles.

Si les petites briques Lego font la joie des enfants, mais aussi de leurs parents, force est de constater qu’elles font le malheur des plus écologistes. Constitués à 100% de plastique (sauf pour quelques rares éléments), ces jouets sont difficilement recyclables. L’entreprise semble peu à peu prendre conscience du problème et a finalement opté pour un matériau à base de plastique végétal dans l’une de ses dernières créations, La cabane dans l’arbre (référence 21318). Reste que pour les milliards d’autres pièces créées jusqu’à aujourd’hui, aucune solution intéressante n’existait jusqu’alors, à part la conservation dans un coin de la maison, en but de les transmettre à la prochaine génération.

Lego espère avoir réglé le problème du plastique d’ici 2030

En partenariat avec Give Back Box, Lego vient d’annoncer la prochaine mise en place d’un nouveau service : récupérer les briques usagées, les remettre à neuf et les redistribuer à d’autres enfants. Baptisé Replay, le projet est assez simple : vous déposez vos vieux Lego dans une enveloppe prépayée, vous l’envoyez à Give Back Box et voilà que vos anciens jouets se retrouvent entre les mains des employés de l’entreprise. Dans un premier temps, ceux-ci sont chargés de trier les pièces cassées de celles qui sont encore intactes. Les Lego sont ensuite nettoyés, puis finalement redistribués à des organisations et des organisations caritatives. De quoi donner une seconde vie aux petites briques et faire des heureux parmi les enfants. Unique regret : le projet Replay ne sera disponible qu’aux États-Unis.

Une phase de test aura lieu au printemps 2020. Si elle reçoit suffisamment de participations, Lego espère l’étendre. Une solution temporaire au problème écologique, car l’entreprise estime, d’ici 2030, ses petites briques seront entièrement fabriqués à l’aide de matériaux durables.

Source : Wired

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus populaires

To Top